<

A propos de l'INEP
Entrar   Pesquisar
O INEP  
O INEP - Vista do pátio interior
  

A propos de l'INEP

INEP - l'Institut national de recherche et d'études, fondée en 1984, promeut des études et des recherches, principalement dans les sciences sociales, économie, anthropologie, histoire moderne, les études environnementales et des technologies appliquées. L’INEP a pour mission de préserver et de produire des connaissances sur la Guinée-Bissau, ainsi que de publier les résultats de recherche, des études et des rapports relatifs aux pays. La coopération universitaire internationale joue un rôle clé dans la production de connaissances scientifiques surtout concernent la Guinée Bissau.

L’INEP se concentre sur la recherche dans le domaine des sciences sociales et naturelles, liées aux questions de développement de la Guinée Bissau. L'Institut consacre en particulier une assistance au développement des ressources humaines. L'activité principale de l'INEP est la recherche fondamentale et la publication des études relatives à la Guinée-Bissau. L'effectif est composé de chercheurs permanents et d’un réseau de chercheurs nationaux et étrangers. Ses activités comprennent des conférences universitaires et des séminaires visant à diffuser les résultats des recherches scientifiques sur la Guinée-Bissau. Dans un espace de temps relativement court l’INEP a mis en place une institution académique reconnue internationalement pour les qualités de ses productions sur l’Afrique de l’Ouest en général sur la Guinée-Bissau, en particulier.

Le conflit militaire de 1998/1999 avait pratiquement dévasté les institutions du pays. L’INEP est resté l'une des très rares institutions en Guinée-Bissau qui a continué à fonctionner et à jouir d'une crédibilité internationale. Ceci est dû en grande partie au travail acharné accompli par les chercheurs de l’INEP, la Direction de l'Institut et la solidarité des nombreux amis de l'INEP dans le monde universitaire et au-delà au niveau international. La stratégie de «vous aidez vous même» était le seul moyen de garantir la survie de l'institution et un fonctionnement minimal de l'Institut national de recherches et d'études après la guerre. INEP a soufré beaucoup de damages de la guerre et on avait eu besoin de presque une décade de travaux très intensifs pour la réhabilitation de l’Institute.

INEP sert la nation de Guinée Bissau au-delà de l'accent mis sur la recherche et les études de consultance. L'Institut abrite la bibliothèque publique nationale et les Archives historiques nationales. La Bibliothèque nationale, qui compte environ 70.000 volumes, constitue la seule grande bibliothèque publique dans le pays. Actuellement l’INEP travaille avec la Fondation Mario Soares / Portugal et avec le Programme des Archives en danger de la British Library pour numériser les documents importants en danger concernent l’histoire de la Guinée-Bissau dont une bonne a été perdue ou endommagée pendant la guerre et de troubles politiques.

Selon son document de base, l’INEP a pour mission de mettre en pratique les politiques de recherche et de développement définie par le gouvernement. De même elle a pour mission d’aider les décideurs dans l'élaboration de stratégies nationales de développement. Ainsi, l’INEP au cours du temps a produit diverses études, rapports et évaluations des projets de coopération bilatérales et multilatérales de l'Etat Bissau Guinéen pour les organisations internationales (PNUD, Banque mondiale, FMI, UNICEF, OMS, UNOGBIS) ainsi que pour les ONG nationales et internationales.

Avec ses diverses activités, l’Institut national de recherche et d'études de la Guinée-Bissau constitue un forum important pour le débat intellectuel sur le plan social, historique et sur les questions de développement en particulier de la Guinée-Bissau. Conférences et ateliers d'intérêt public et d'importance nationale ont eu lieu à l'INEP. Les Installations de l'institut sont également utilisées comme plateforme pour les activités de la société civile Bissau-guinéenne.

Les constellations post-conflit et la structure envisagée pour l’INEP

Les autorités de la Guinée-Bissau se sont efforcées de rétablir la crédibilité des institutions publiques, à consolider la paix et à promouvoir le développement. Mais cela n'a guère eu de succès. La période d'après 2000 a été caractérisée de nouveau par des affrontements récurrents entre les autorités politiques et militaires, les coups d'Etat, la peur permanente au sein de la population mais aussi et surtout au niveau des donateurs et les investisseurs potentiels sur l'avenir du pays. Les assassinats quasi simultanés du Président Joao Bernardo Vieira et du chef d'état-major Général Tagma Na Waié en Mars 2009 n’ont pas contribué a pacifier les esprits et a rétablir la confiance des partenaires de la Guinée Bissau.

Les principales difficultés que les Bissau-guinéens rencontrent sont les luttes permanentes pour contrôle du pouvoir que ce livrent de façon viscérales les élites politiques et militaires. Cette situation a des conséquences dramatique sur l’économie nationale qui se fonde principalement sur l’agriculture qui de surcroit est une agriculture de subsistance faiblesse vulnérable. D’autres défis auxquels l’Etat Bissau-guinéen doit faire face on pour nom: Augmentation de la criminalité, l’incapacité de l’Etat à fournir des services, a faire respecter le droit et a gérer les conflits.

Au cours de ces dernières années, les narcotrafiquants ont transformés la Guinée-Bissau en une plaque tournante des opérations de transit de la drogue dure en provenance de l’Amérique sud et a destination de l’Europe. Ces activités illicites n’ont pu prendre de l’ampleur que grâce a la complicité d’un certains nombres d’hommes politique et de haut gradés de l’armée nationale.

Ce cocktail explosif pourrait être freiné considérablement par le renforcement des structures de gouvernance, du droit et des institutions nationales existantes à travers des mécanismes de contrôle et de coopération régional et international. Ainsi, les réformes dans le secteur de la sécurité, et de l'administration publique pourraient permettre une reprise progressive de l'économie nationale de façon significative. Ce qui urge aujourd’hui est la mise en œuvre d'un programme de développement national authentique et une formation intensive et ciblée des cadres nationaux, des étudiants de troisième cycle et des professionnels nationaux qualifiés et compétents.

Comment les institutions de recherche et d'enseignement supérieur fonctionnent en vue de tels contextes et comment peuvent-elles améliorer leurs structures et la qualité scientifique universitaire? Ces sont là des questions essentielles pour tout investissement dans le domaine académique et le renforcement des capacités nationales. Ces questions doivent être résolues pour garantir un impact à long terme du soutien.

L’INEP maintenant envisage d’augmenter ses structures et rénover l’institution à la lumière des challenges courants. En dehors des centres de recherche notre institut a l’intention de créer un Centre de Formation Postuniversitaire (troisième cycle) et d'Études Master ainsi que des courses de formation pour l’administration nationale.

En raison de la crise politique chronique de la Guinée-Bissau, l’INEP se concentre beaucoup sur la recherche des conflits et des programmes de consolidation de la paix. Basé sur les expériences et les résultats scientifiques du projet de recherche «La violence et la gestion local des conflits en Guinée-Bissau», 2006 - 2011, et le programme INEP - Interpeace "Voix de la Paix / Voz di Paz", 2007-2010, INEP envisage de créer un Centre d'études sur les conflits en l'Afrique de l'Ouest. Finalement, l’INEP voudrait améliorer les services de consultance ainsi que les évaluer sur la base des normes internationales de contrôle de la qualité.

 

 

 Notícias | Eventos
Noticias - sexta-feira, 30 de Março de 2012

 

Consulte a pagina principal!

 ler mais ...

  
 Condições de Utilização Privacidade
Casa